Commerce bilatéral
Canada - El Salvador

Faire des affaires en Amérique latine

Saviez-vous qu’en 2017, les entreprises canadiennes ont vendu pour près de 13,2 MILLIARDS DE DOLLARS en biens en Amérique latine ?

Saviez-vous qu’en 2017,  les entreprises canadiennes ont vendu pour près de 13,2 MILLIARDS DE DOLLARS en biens en Amérique latine ?

Forte démographie et volonté de développement économique font de ces pays voisins du sud un bassin d’exportation de produits et de services à fort potentiel. Parmi ces destinations d’affaires prometteuses, certaines sont déjà bien connues des exportateurs canadiens telles que le Mexique (57% des ventes en 2017), le Brésil (12 %), l’Argentine (3%) le Paraguay (1%) et font l’objet d’accords divers : Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), Accord de libre-échange entre le Canada et le Mercosur, Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP).

D’autres constituent de véritables marchés émergents encore méconnus dont les infrastructures récentes, la main d’oeuvre qualifiée et les avantages à l’investissement octroyés par les gouvernements ouvrent des perspectives enthousiasmantes à qui saura saisir sa chance.

EL SALVADOR compte au nombre de ces « pépites commerciales » à découvrir et à optimiser tant au niveau de l’exportation que de l’importation ou des investissements.

Soyez visionnaire, contactez-nous !

Exporter du Canada vers El Salvador

Dans la dynamique canadienne d’investissement et d’exportation au El Salvador, la province qui contre toute attente a su tirer le plus de bénéfices des échanges entre le Canada et El Salvador est bel et bien le Québec avec en 2017 23,9 millions de dollars CA (contre 21,8 millions en 2016) tandis que les gains de l’Ontario n’atteignaient que 12,3 millions de dollars (contre 15 millions en 2016). En pourcentage, le Québec représente 40,5 % des parts d’exportation vers El Salvador contre 20,8% pour l’Ontario, 20,6% pour la Colombie Britannique et 14,4% pour l’Alberta.

Si du coté des produits exportés dont le papier journal, les graisses ou huiles végétales/animales et les machines (22,6 % de la valeur totale des exportations canadiennes vers El Salvador), le Québec a su anticiper et comprendre rapidement que la place était à prendre, il n’en reste pas moins que le marché est très loin de son point de maturité et que les occasions de contrats de grande envergure sont nombreuses dans une multitude de domaines. 

Investir au El Salvador

AVEOS, SNC LAVALLIN, SPINTEX et ENGINEERED APPAREL, autant de grandes entreprises canadiennes qui n’ont pas attendu pour investir au El Salvador pour de bonnes raisons :

  • une position géographique stratégique : en 2 à 5 heures de vol, les principales villes d’Amérique du Nord et du Sud sont accessibles depuis l’aéroport international d’El Salvador;
  • un accès préférentiel aux marchés internationaux : El Salvador a signé des accords commerciaux avec 43 pays des Amériques, d’Europe et d’Asie, représentant un marché potentiel de près de 1200 millions de consommateurs;
  • des mesures fiscales avantageuses : des aménagements fiscaux sont offerts aux entreprises fournisseuses de services à une clientèle étrangère dès lors qu’elles s’installent dans des parcs industriels ou des centres de services.


En lire plus dans notre revue en ligne

Importer des produits salvadoriens au Canada

Le commerce international représentant 73% du PIB du pays en 2017, on comprendra qu’El Salvador facilite la circulation des marchandises hors de ses frontières !

Au nombre des importations intéressantes (coûts compétitifs, qualité des produits), on peut citer :

Pièces automobiles (harnais, vêtements, systèmes de sécurité et capteurs)

Dispositifs médicaux (fournitures hospitalières, produits orthopédiques, mobilier hospitalier, etc.)

Composants électroniques (condensateurs électroniques en tantale et en céramique, transistors, résistances, etc.)

Chaussures (fabrication de chaussures, assemblage de composants et de pièces, préparation de fournitures et d’accessoires)

Textiles

Pharmaceutique et cosmétique (médicaments génériques, vitamines, phytopharmaceutiques, filtres solaires, soins capillaires, cosmétiques naturels)

En lire plus dans la revue en ligne la CCSQ

La Chambre de Commerce Salvadorienne du Québec vous aide à réaliser vos projets

Réputés pour leur grandes capacités d’adaptation commerciale, les gens d’affaire issus de la diaspora salvadorienne ont la particularité de s’intégrer parfaitement à leur terre d’accueil tout en maintenant un lien fort avec la réalité de leur pays d’origine dont ils continuent à être des acteurs socio-économique d’influence.

Faire appel à la CCSQ, c’est avoir accès à :
  • de l’information à propos des opportunités d’affaires porteuses
  • des conseils pratiques sur la façon de gérer le relationnel d’affaire
  • des contacts auprès des ministères, des institutions et des corporations professionnelles salvadoriennes
  • des voyages d’affaire organisés
  • des renseignements sur les lois et les avantages fiscaux

Nous contacter

(514) 803-3836

(514) 998-1827

info@ccs-q.com

Où nous trouver

1600 Boul. Henri-Bourassa ouest bureau 380, H3M3E2 Montréal

Suivez-nous

Copyright © CCSQ  2019